Genre Ophrys

Ce genre est un des plus riches en espèces en France, et certainement celui où se posent les plus gros problèmes de détermination. De nombreuses espèces peuvent former des populations intermédiaires lorsqu'elles sont en contact et alors qu'elles montrent une grande variation intraspécifique. Comme c'est un genre attrayant, au mode de reproduction étonnant (voir la page à ce sujet), il est particulièrement étudié et les descriptions de nouvelles espèces y sont nombreuses.

Les espèces se rencontrant en Dordogne sont cependant assez peu nombreuses et suffisamment typées pour que l'amateur s'y retrouve sans trop de souci. Autour de Thiviers, j'ai pu identifier avec certitude quatre espèces, une cinquième restant douteuse et en attente de confirmation.

Ophrys apifera Hudson 1762: Ophrys abeille

C'est une plante de grande taille pour le genre, qui atteint et dépasse parfois 50cm de haut. Elle forme une grappe allongée de fleurs aux grands sépales rose vif, aux pétales généralement petits, l'ensemble encadrant un labelle de petite taille (9 mm environ), de forme assez "carrée", qui porte sur les cotés deux gibbosités velues. Ce labelle flanqué de ces excroissances rappelle une abeille et ses pattes postérieures équipées de "peignes" à pollen, ce qui est à l'origine du nom de l'espèce.

C'est le seul Ophrys pour lequel l'autogamie est la règle. Ceci entraîne une assez grande variabilité de la fleur, qui peut toucher la longueur et la coloration des pétales, la coloration du labelle, voire la forme même du labelle. Cette variabilité a amené la description de nombreuses variétés.

L'Ophrys abeille est assez tardif, sa floraison débute vers la mi-mai. Il fréquente les endroits secs, les friches, sur sols calcaires. C'est une plante pionnière qui peut apparaître dans des milieux marqués par l'empreinte humaine. C'est le cas par exemple des deux exemplaires surgis une année dans mon jardin! Un comptage mené en février m'a permis de comptabiliser plus d'une soixantaine de rosettes sur ma pelouse, et celle de la maison d'à coté. Il va falloir que je fasse attention en passant la tondeuse à l'avenir!

Ophrys apifera Ophrys apifera Ophrys apifera

 

Ophrys insectifera Linné 1753 : Ophrys mouche

Le labelle trilobé, de couleur noire, a une forme allongée. Le centre s'orne d'une macule gris argenté. Les sépales sont verts uniformes. Ce labelle rappelle fortement un insecte, impression renforcée par les pétales linéaires et noirs qui miment les antennes.  La macule imiterait le brillant des ailes.

C'est une plante qui fréquente les prairies sèches, mais que l'on rencontre le plus souvent à mi-ombre, à l'abri des broussailles ou sur les lisières. Elle fleurit en mai.

Ophrys insectifera

 

Ophrys aranifera Hudson 1778 ( = Ophrys sphegodes Miller 1768):  Ophrys araignée

Cette espèce se reconnaît à ses sépales verts, ses pétales verts à brunâtres assez grands et aux bords ondulés, et à son labelle assez grand (10 - 12 mm) de couleur brune orné d'une macule centrale grisâtre en forme de H. Le labelle a le plus souvent deux petites gibbosités à sa base, ainsi qu'une étroite bordure jaune. Le champ basal (surface comprise entre la cavité stigmatique et la macule) est plus clair à aussi clair que le reste du labelle.

C'est une plante typique des prairies sèches sur calcaire qui se rencontre aussi sur les talus bien exposés. Elle fleurit en mai.

La controverse sur le nom valide de cette espèce n'est pas close. Après quelques années pendant lesquelles l'épithète O. aranifera a semblé l'emporter sur l'historique O. sphegodes, une publication récente semble démontrer que aranifera est invalide à cause d'une erreur de typographie entre deux éditions d'un ouvrage de botanique du 18eme siècle... à suivre!!

Ophrys sulcata J & P Devillers-Terschuren 1994 ( = Ophrys fusca subsp. minima Balayer 1986) Ophrys sillonné

Cette espèce tire son nom du sillon qui part de la cavité stigmatique et va jusqu'au centre du labelle. Celui-ci a une couleur d'ensemble brune, les reliefs entourant le sillon s'ornent de deux lunules bleu-gris entourées d'une zone plus claire rougeâtre. Les extrémités des trois lobes sont brun foncé. Les fleurs sont assez petites, le labelle faisant environ 10 mm de long. C'est une espèce tardive si on la compare à d'autres Ophrys proches, qui fleurit début mai.

C'est une plante que l'on rencontre habituellement sur les prairies calcaires sèches, mais j'en ai trouvé une population sur les marges d'une prairie humide sur sous-sol granitique.

Cette espèce était auparavant incluse dans "l'espèce linnéenne" Ophrys fusca (= Ophrys lupercalis). Elle en a tout d'abord été décrite comme une sous-espèce, puis élevée au rang d'espèce. Ophrys sulcata s'en distingue par la petite taille de son labelle, qui est creusé à la base d'un sillon très marqué, et par sa période de floraison.

Selon les dernières observations faites en Dordogne, seul Ophrys sulcata est présent, les mentions antérieures d'Ophrys fusca ou d'O. lupercalis doivent lui être attribuées.

Ophrys sulcata pseudocopulation sur Ophrys sulcata Ophrys sulcata

 

Ophrys passionis Sennen ex J & P Devillers-Terschuren 1994: Ophrys de la Passion

Cette espèce, de description récente (1994) est proche d'Ophrys aranifera.

Cette espèce n'est formellement répertoriée en Dordogne que depuis peu. Elle est présente dans certains départements limitrophes: Charente, Charente Maritime, Gironde, Lot et Garonne.

J'ai trouvé près de Thiviers une petite population d'une quinzaine de pieds d'Ophrys dont les caractères se rapprochent d'Ophrys passionis: labelle sombre aux gibbosités faibles à nulles, champ basal sombre, pétales larges et colorés. Les photos de ces plantes mises sur Internet ont été identifiées comme Ophrys passionis par certains orchidophiles internautes. En attendant la confirmation sur le terrain, la présence de cette espèce reste à considérer comme douteuse.

Pour comparer, de "vrais" Ophrys passionis sont montrés à cet autre endroit sur ce site.

N'hésitez pas à me communiquer votre opinion sur les photos ci-dessous.

Ophrys passionis ? Ophrys passionis ? Ophrys passionis ? Ophrys passionis ?
Ophrys passionis ? Ophrys passionis ? Ophrys passionis ? Ophrys passionis ?

retour aux orchidées de Thiviers - retour accueil